"Vivre ensemble, vivre à côté"

Comment vivre ensemble ? C'est la question que pose le Mois du Film Documentaire 2021. Les amateurs de cinéma et de court-métrage ont rendez-vous au Cristal et à la Médiathèque tout au long du mois de novembre pour des projections gratuites.

Opération internationale initiée en 2000 par Images en bibliothèques, le Mois du Film Documentaire a pour finalité de faire découvrir au plus grand nombre ce genre cinématographique. Ainsi chaque année, au mois de novembre, près de 1 500 bibliothèques, salles de cinéma, associations et structures culturelles organisent des projections pour rendre visible la richesse du documentaire de création.

La Médiathèque du Bassin d'Aurillac s'inscrit dans cette démarche depuis 2012 et invite le grand public à découvrir le film documentaire par des projections gratuites et ouvertes à tous. 4 séances sont proposées les jeudis 4, 11, 18 et 25 novembre, au Cinéma Le Cristal. Cette année, des rendez-vous sont également proposés "en marge du Mois du doc".

4 projections et des rendez-vous ouverts à tous

Le voisin est-il, comme l’a écrit Pierre Desproges, « un animal nuisible assez proche de l’homme » ? S’il ne lui appartient pas de répondre définitivement à cette question, la Médiathèque du Bassin d'Aurillac a souhaité consacrer le « Mois du Film Documentaire 2021 » aux relations de proximité, de cohabitation, de voisinage... Bref, de vivre ensemble. Comment vivre ensemble ?

Fraîchement élu au Collège de France, Roland Barthes propose en 1977 un premier programme de cours et de séminaires qu’il intitule justement « Comment vivre ensemble ». Il y interroge surtout les relations entre individus et groupe, entre individu et pouvoir : « À quelle distance dois-je me tenir des autres pour construire avec eux une sociabilité sans aliénation ? » Question qui ne cesse de nourrir nos imaginaires et nos réflexions. S’il était toujours vivant, comment Roland Barthes traiterait-il cette question du « vivre ensemble » aujourd’hui, en ces temps de « distanciation sociale », et à l’époque des « voisins vigilants », des « voisins solidaires », ou de la « fête des voisins » ? On se plaît d’ailleurs à imaginer un texte de lui, dans son excellent recueil Mythologies, qui s’appellerait : « Mythe du voisinage  »…

Relations choisies ou non, solidaires, cordiales, indifférentes ou... nuisibles, donc, selon le piquant Desproges. Les formes de la sociabilité de proximité sont souvent sources d’excellents films documentaires. Car « vivre ensemble » et « vivre à côté » posent aussi des questions de cinéma. Et les cinéastes y cherchent des réponses « de cinéma » : de cadrage, de montage, etc. C’est ce dont témoignent les films programmés dans ce nouveau « Mois du doc ».

Des films à voir seul, ou entre… amis !

Au programme

 

Vous pourriez aussi être intéressé par...