Pour les petits lecteurs... « les Murs ont des oreilles » !

La Médiathèque du Bassin d’Aurillac accueille une exposition alliant plaisir de lire et décors colorés pour émerveiller les enfants de 6 mois à 5 ans et leurs parents. Attention, du 5 mai au 5 juin... « les Murs ont des oreilles » !

Du 5 mai au 5 juin, la Médiathèque du Bassin d’Aurillac accueille l’exposition « Les Murs ont des oreilles » qui va ravir les enfants de 6 mois à 5 ans et leurs parents. Dessinée et conçue par Julia Chausson, l’exposition propose une installation originale de modules à manipuler ainsi qu’une grande cabane de lecture, dans le prolongement graphique et narratif des livres de comptines publiés dans la collection « Les petits chaussons » (éditions Rue du monde).

Cet espace est un lieu de découverte qui met en scène le plaisir de lire et de conter grâce à des installations et des espaces de jeux. Aller d’un espace à l’autre, c’est comme débuter la lecture d’un nouveau conte :
- « lire à l’abri d’une drôle de cabane qui a des oreilles. Gazouillis ou mélodies, ces oreilles-là aiment entendre des ritournelles... » ;
- « s’amuser à compter les 12 cerises. En les faisant pivoter, elles sont... croquées ! Mais où sont les gourmands ?... » ;
- « une girafe, c’est bien haut pour une petite bête ! Mais elle grimpe si on la pousse un peu... » ;
- « dans cette pomme rouge, on voit un petit trou. C’est l’entrée d’une longue maison labyrinthique, que l’on visite du bout du doigt. Qui habite ici ?... » ;
- « et si on lisait perchés dans les arbres ! Un petit fauteuil de feuilles, pour lire tout près du hibou... » ;
- « l’alouette est toute nue. Hop ! On la rhabille... Avec une peau de léopard ou une robe à pois. Et pourquoi pas ?!... ».

La créatrice, Julia Chausson

Diplômée de scénographie à l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs de Paris, formée à la gravure, Julia Chausson vit à Paris et travaille à Pantin (93). Elle explore l'objet livre sous toutes ses formes et y intègre contes et tradition orale comme matériau de ses recherches. Ses livres d’artiste sont le fruit d'expérimentations libres. Ils sont un terrain pour l'émergence de son langage. Certaines de ses recherches ont donné naissance à des albums en édition courante. Elle a publié une trentaine de livres. Elle écrit et crée, en binôme avec sa sœur Elsa Chausson, des spectacles hybrides, qui mêlent texte sonore, théâtre d'objets et expériences diverses. Voir le loup est le dernier né : un fracas de papier et actions plastiques pour raconter les versions de tradition orale du « Petit Chaperon rouge ».

Des créneaux pour les scolaires

Plusieurs créneaux sont réservés pour des visites scolaires, entre le 18 mai et le 4 juin. Les établissements sont informés des modalités par courriel.

L’exposition est accueillie à la Médiathèque du Bassin d’Aurillac en partenariat avec la Médiathèque départementale du Cantal, et le service Développement culturel du Conseil départemental du Cantal, dans le cadre de l’opération « premières pages ». Elle est gratuitement accessible à tous aux heures d’ouverture de la Médiathèque.