Et si c’était… nous !

Du vendredi 5 au jeudi 25 novembre, à l’occasion des 50 ans de France terre d’asile, la Médiathèque du Bassin d’Aurillac présente une exposition du centre d’accueil des demandeurs d’asile (CADA), autour de la migration.

La migration est au centre de l'exposition multiforme accueillie par la Médiathèque du 5 au 25 novembre à l’occasion des 50 ans de France terre d’asile. Réalisée par le CADA d’Aurillac en partenariat avec le Musée d’art et d’archéologie et le Lycée de la Communication Saint-Géraud, elle est présentée dans le cadre du « Mois du film documentaire » dont la thématique « Vivre ensemble, vivre à côté » résonne avec son propos.

Deux projets, une expo

L’exposition propose une sensibilisation sur le phénomène de la migration en alliant parcours de vie et créativité, au travers de deux projets. Le premier, « Et si c’était… nous ! »,  se compose de deux créations : des portraits photographiques de personnes actuellement accueillies au sein du CADA d’Aurillac et une vidéo intitulée « Que sont-ils devenus ? », série d’entretiens avec d’anciens résidents. Ces projets ont été co-construits avec le photographe cantalien Pierre Soisson (portraits) et le lycée de la Communication Saint-Géraud (vidéo).

Le second projet, "le parapluie, patrimoine d'ici et motifs d'ailleurs", est une installation résultant d’un atelier créatif orienté sur le motif. Qui dit Aurillac... dit parapluie. Pour rendre hommage à cet incontournable accessoire inscrit dans le patrimoine local de la ville, le CADA d'Aurillac et le Musée d'art et d'archéologie ont conçu un projet de « customisation » de huit parapluies, offerts par la Maison Piganiol lors d'une visite de son usine de fabrication traditionnelle. A la suite de cette visite, les participants ont décidé de personnaliser les parapluies grâce à des motifs propres à leur culture respective. Pour ce faire, plusieurs techniques ont été utilisées : pochoirs, peinture textile, couture, broderie. Grâce à ce moment créatif et convivial, ils ont pu découvrir l'histoire du parapluie et son importance dans le paysage culturel aurillacois tout en rajoutant leur touche personnelle.

Le CADA d’Aurillac, 20 ans d’accompagnement

Ouvert depuis 2002, le CADA d’Aurillac fêtera ses 20 ans l'année prochaine. La structure accueille aujourd'hui jusqu'à 157 demandeurs d'asile durant le temps d'examen de leur dossier. Ils sont hébergés et accompagnés dans leurs démarches administratives, juridiques et sociales par les intervenants sociaux de France terre d'asile.

Qui sont-ils ? D'où viennent-ils ? Comment ont-ils quitté leur pays d'origine ? Pourquoi ? Tels sont les thèmes mis en avant lors de cette exposition, dans le but d'humaniser des questions trop souvent abandonnées aux polémiques et aux préjugés, et ainsi de contribuer à une culture de l'égalité, de l'intégration et de la tolérance.

Exposition gratuite et ouverte à tous