La Médiathèque recèle d’innombrables trésors cachés. Réserve patrimoniale, atelier et magasins... : petit tour dans les rayons les plus secrets.

La Médiathèque du Bassin d’Aurillac recèle certains trésors... cachés ! Livre d’heures, manuscrits, incunables... : des livres précieux sont conservés à l’abri des regards et du public. Pour conserver ces richesses patrimoniales, un local adapté a été créé. Dans cette pièce climatisée à une température constante de 19°C, l’hygrométrie est surveillée afin de ne pas altérer la qualité des œuvres. Pour les plus curieux, deux ouvrages ont été numérisés et sont consultables ici !

L'atelier

Peu connu du public : l’atelier est le lieu où sont couverts, réparés et/ou consolidés les ouvrages usés par le temps ou victimes de leur succès. C’est également là que sont équipés tous les documents neufs commandés et supports mis à disposition du public.

Lorsque la Médiathèque reçoit ses commandes, les ouvrages sont « catalogués », c’est-à-dire enregistrés dans le logiciel de fonds documentaire. Chacun bénéficie ensuite de sa cote de classement.

Une fois ce référencement effectué, place à la préparation manuelle du document avant sa mise en rayon : l’intérieur est consolidé avec du ruban charnière puis recouvert pour être protégé. Lorsque les documents rendus par le public commencent à se détériorer c’est, là encore, l'atelier qui leur offre une seconde jeunesse : ré-encollage, massicotage de quelques millimètres des tranches jaunies, réparation des pages déchirées avant un dernier coup de chiffon pour les remettre en rayon !

Autres supports qui font tous un tour par l’atelier : les jeux ! Dans le couvercle est indiqué l’inventaire de chaque boîte pour faciliter le contrôle. La règle du jeu est photocopiée, l’original étant toujours conservé par la Médiathèque en cas de perte.

Le magasin

Autre espace protégé : le magasin ! Dans cette « caverne d’Ali Baba », la Médiathèque range tous les ouvrages qui sont un peu moins demandés ou en doublon, mais également ceux qui datent un peu ! Sur 175 m2, ce ne sont pas moins de 2,3 kilomètres-linéaires de rangement qui sont installés. Ces rayonnages automatiques collés les uns aux autres permettent de classer livres, 33 tours, CD, jeux, périodiques en optimisant la place. Ainsi une seule travée dessert 7 « compactus » dôtés chacun de 5 à 6 étagères.

Tous les documents conservés ici sont empruntables par le public ! Si vous les cherchez dans le catalogue en ligne, vous verrez qu’ils sont localisés en « Magasin ». Il vous suffit de les demander aux médiathécaires.