Exposition "Whenua. En terre(s) Maori"

  du 20 septembre au 23 novembre 2019

Alors que la Coupe du monde de rugby débute, donnant à voir des corps tatoués de motifs dits « tribaux » ainsi que différents hakas exécutés par les équipes des Samoa, des Fidji, des Tonga et de Nouvelle-Zélande, il serait peut-être bon de s’intéresser un peu plus précisément aux peuples et aux cultures dont ces pratiques sont issues. C’est ce que propose Amandine Désétables, avec l’exposition WHENUA. En terre(s) māori. « Whenua » est la terre, en langue māori. Whenua est la chair de Papatūānuku, Terre-mère à l’origine des humains. Il y a 1000 ans, un peuple venu de Polynésie navigue vers des îles brumeuses et isolées de l’océan Pacifique, en suivant les étoiles. La terre sur laquelle il accoste, il la nommera Aotearoa, « le long nuage blanc » ; nous l’appelons « Nouvelle-Zélande ». Ce peuple deviendra le peuple māori.

Fruit d’un séjour d’une année en Nouvelle-Zélande et de la rencontre avec des Māori engagés dans la préservation de la nature et des pratiques traditionnelles, l’exposition est construite en plusieurs sections thématiques sur l’histoire, les récits mythologiques, le lien à la terre et aux ancêtres, la transmission des savoirs, la responsabilité à l’égard de la nature, et le combat politique pour les droits du peuple Māori.

En lien avec l’exposition :

« L'Océanie à haute voix. » Un spectacle de lectures à plusieurs voix qui plonge dans l’univers d’écrivains du Pacifique Sud. Vendredi 18 octobre, à 18h30. Cf p. XXX

« Ao Tea Roa. Terre des Maori. » Un spectacle de contes par Céline Ripoll. Mercredi 30 octobre, à 18h. A partir de 7 ans.