Tout au long du confinement, les équipes de la Médiathèque du Bassin d'Aurillac partagent avec vous leurs bons plans en termes de ressources numériques. Découverte du portail Poezibao !

Voilà quelque chose dont nous souhaitions parler depuis longtemps. Un très bel espace de ressources, d'informations, de critiques et de débats sur la poésie. Poezibao est un portail formidable, libre d'accès et de toute frontière, géographique ou littéraire. Ouvert à chaque visiteur et à chaque (bon) poème.

Lecteurs assidus de poésie, curieux de découvrir de nouvelles écritures, nous vous invitons très fortement à (re)découvrir Poezibao, et à vous abonner à la lettre d'information hebdomadaire, que vous finirez par attendre autant que nous...

Florence Trocmé, créatrice et animatrice de Poezibao, a eu la gentillesse de répondre à nos questions afin de présenter son site.

Un grand merci à elle.

Et bonne lecture à vous !

  • Quand avez-vous créé Poezibao et quelles en étaient les motivations ?

J’ai créé Poezibao toute fin 2004, il y a donc 15 ans. La principale motivation était de donner un peu de visibilité à la poésie contemporaine, presque totalement absente de tous les autres médias, journaux, radios et TV.

  • Quelles en sont les principales rubriques ?

Le cœur du site ce sont les textes. L’Anthologie permanente est donc une des principales rubriques. Viennent ensuite les Notes de lecture. Le feuilleton permet de suivre un auteur pendant une douzaine de parutions. Les entretiens sont aussi importants pour la vie du site. Et on peut évoquer une rubrique toute récente, échos, où certains auteurs réagissent à des publications sur le site.

  • Quelle "porte d'entrée" conseilleriez-vous à un visiteur curieux de découvrir via Poezibao les écritures poétiques contemporaines ?

Il me semble que l’anthologie permanente est vraiment le cœur. Mais peut-être qu’il serait préférable de s’abonner (c’est entièrement gratuit) à la lettre d’information hebdomadaire que l’on reçoit par le mail le samedi matin et qui présente clairement les articles parus dans la semaine écoulée et de choisir peut-être plus facilement ceux qu’on a envie de lire.

  • Pouvez-vous nous présenter en quelques lignes la rubrique intitulée « Les Disputaisons », et notamment la série intitulée : « A quoi bon éditer et vendre encore de la poésie ? »

Les « Disputaisons » reposent sur une idée de Jean-Pascal Dubost qui anime cette rubrique. Il s’agit, sur un thème qui peut susciter le débat, d’interroger une douzaine d’acteurs du domaine concerné. Et en effet pour celle que vous évoquez ici des éditeurs et des libraires.

  • Un poème vous accompagne-t-il plus que d'autres, en ce moment ? Voulez-vous bien nous le donner à lire ?

C’est toujours difficile pour moi de choisir, j’ai toujours envie de citer le dernier poème publié. En ces temps difficiles pour tous, Auxeméry a proposé au site une sorte d’anthologie permanente à sa manière, en puisant dans le trésor de la poésie mondiale de toutes époques, au besoin en procédant à des traductions ou retraductions. On peut aussi citer le sonnet quotidien de Pierre Vinclair donné dans la rubrique « fil utile pour confinés » qui s’efforce de compiler, en fin de journée, toutes sortes de ressources utiles (littérature bien sûr, mais aussi arts, sciences et musique).

Je me permets aussi de signaler ici un site plus personnel, Le Flotoir, où on peut lire de très nombreuses notes sur des lectures en cours, de poésie mais pas uniquement.

Voir toutes les actualités